Menu

OM System 150-600mm f/5.0-6.3 IS : le zoom Micro 4/3 le plus puissant

Fév 1, 2024


© Adrian Branco / Les Numériques

D’un point de vue design, il s’agit d’une optique composée de 25 éléments répartis en 15 groupes (quatre objectifs Super ED, deux objectifs ED, six objectifs HR, un objectif HD), le tout associé à une ouverture à neuf lames. Outre son potentiel évident pour la photographie de nature, cet objectif zoom suscite de grandes attentes en matière de photographie de proximité.

En équivalent 35 mm, le coefficient de grossissement est en réalité de x0,7 à 150 mm (mise au point à 0,56 m) et de x0,39 à 600 mm (mise au point à 2,8 m). Valeurs doublées à l’aide du téléconvertisseur x2. Car oui, ce bazooka est compatible avec les téléconvertisseurs MC-14 (x1.4) et MC-20 (x2.0).

© Adrian Branco / Les Numériques

Cette optique dispose d’un objectif de stabilisation compatible avec la synchronisation de stabilisation du capteur (Sync IS), lui permettant d’afficher jusqu’à 7 vitesses de stabilisation à 150 mm (éq. 300 mm) et jusqu’à six vitesses à 600 mm (éq. 1200 mm). mm). Côté qualité, selon OM System nous sommes dans la catégorie 100-400mm F5.0-6.3 IS et non dans celle du 150-400mm F4.5 TC1.25X IS PRO. Le 150-600 mm n’est donc pas destiné à faire disparaître le 100-400, presque moitié moins lourd (1 120 kg) et moitié moins cher. Le prix est également un point important pour ce 150-600 mm.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Sigma derrière le design, un surcoût qui peut être dissuasif

Les 150-600 mm du marché 24×36 ont été principalement développés par Tamron et Sigma. Cependant, si l’on regarde non seulement la formule optique (nombre d’éléments et de groupes), mais aussi la forme du cylindre (conception mécanique), il est impossible de ne pas remarquer que ce M.Zuiko Digital ED 150-600mm f/ 5.0-6.3 IS ressemble exactement au 150-600 mm F5-6.3 DG DN OS Sports de Sigma, un objectif disponible en monture FE (Sony) et L (Leica, Panasonic et Sigma). Ce type d’accord est courant chez les fabricants japonais, et dans ce cas il s’agit plutôt d’un gage de qualité, puisque l’original a de très bonnes performances.

Cela veut-il dire qu’OM System n’a rien fait et se contente de vendre des optiques Sigma ? A priori non. OM System a dû concevoir la synchronisation de la stabilisation optique, notamment celle du capteur. Outre l’esthétique, il convient également de noter que les optiques du système OM, contrairement à la version Sigma, sont certifiées IPX1 – un test indépendant qui entraîne des coûts supplémentaires. Il est également possible que les ingénieurs aient ajusté des éléments ici et là (qualité du verre ?). Le problème est que nous n’avons aucun détail à ce sujet.

© Adrian Branco / Les Numériques

Concernant le prix, une petite comparaison s’impose : alors que le Sigma 150-600mm F5-6.3 DG DN OS Sports coûte 1439 € en monture Sony FE & L, OM System lance son équivalent pour 2699 €. Ce dernier sera disponible donc avoir un grand intérêt à attirer l’attention sur ses éventuelles évolutions internes. Quant aux malins qui attendaient que Sigma sorte sa propre version, ne rêvez pas : les deux acteurs sont ici main dans la main, et cela fait longtemps que Sigma a annoncé qu’il ne développerait plus Micro-optica 4/3.

Et bien que ce 150-600 mm soit plus cher que les versions plein format, il offre le double de la puissance de zoom. De plus, il est bien moins cher que le 150-400 mm, qui coûte 7 500 €.

Le M.Zuiko Digital ED 150-600mm f/5.0-6.3 IS est déjà disponible au prix de 2 699 €.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Laisser un commentaire